Comment éviter le mal des transports ?

Appelé aussi cinétose, le mal des transports touche de nombreux individus, lors de voyages en voiture, en train, en bateau ou en avion. Les femmes et les enfants entre 3 et 12 ans tendent à être les plus touchés. Les symptômes les plus fréquents sont des nausées voire des vomissements, de la pâleur et des sueurs. Ces réactions sont dues à des informations contradictoires transmises par les yeux, les muscles et le cerveau. Le cerveau peine à se stabiliser dans l’espace à cause des images du mouvement du transport, ce qui crée la confusion.

Heureusement, il existe plusieurs moyens pour l’éviter ou au moins minorer cette sensation désagréable :

  • S’installer au bon endroit du transport : dans le sens de la marche et de préférence à l’avant du véhicule
  • Regarder un point fixe à l’horizon
  • Éviter de lire ou d’utiliser un écran
  • Respirer de l’air frais le plus possible
  • Manger léger avant le trajet sans toutefois partir à jeun

On peut aussi consommer certains produits homéopathiques comme le gingembre (à mâcher pendant le voyage), l’eau de mélisse ou des huiles essentielles (menthe poivrée, basilic, estragon en tisane ou infusion avant le voyage) ou prendre des traitements spécialement conçus pour lutter contre le mal des transports si les sensations sont vraiment trop fortes.

Docteur Manuel Hattinguais