Petit quid du lien entre alimentation, santé et environnement

Une retranscription proposée par le docteur Manuel Hattinguais

L’alimentation permet à notre corps de fonctionner et de se renouveler en apportant de l’énergie sous forme de nutriments : glucides, lipides, protéines, vitamines et minéraux. Nos choix alimentaires influencent notre santé : une alimentation équilibrée et diversifiée contribue à nous maintenir en bonne santé tout au long de notre vie.

Cependant, l’évolution des mécanismes de production des denrées alimentaires pose de nombreuses questions en matière de santé et d’environnement. Selon les produits consommés, naturels ou transformés, les aliments que nous mangeons ne seront pas de même qualité et n’auront pas la même influence sur notre santé.

En effet, on retrouve des contaminants chimiques à différents niveaux : par exemple, dans les produits appliqués sur les cultures tels que les pesticides ou les engrais, dans certaines techniques et dans les produits additionnés aux aliments ou encore dans les matériaux en contact avec les aliments tels que les plastiques et conserves.

Enfin, des contaminants environnementaux tels que les dioxynes, les métaux, les PCB, peuvent directement affecter ce que nous mangeons. N’oublions pas les semences génétiquement modifiées que nous consommons directement ou indirectement lorsqu’elles servent à nourrir les animaux.

Si nos choix alimentaires influencent notre santé, ils influencent aussi notre environnement. Les conditions de production et le transport de certains aliments provenant de l’étranger contribuent par une consommation d’énergie excessive au dérèglement climatique et on un effet sur la qualité de l’air. Certains produits alimentaires parcourent         des milliers de kilomètres pour effectuer les étapes de leur transformation.

De manière générale, les produits alimentaires français sont de bonne qualité grâce à des contrôles sanitaires réguliers. Les logos environnementaux sur les produits nous aident à mieux choisir. En adoptant des modes de consommation plus responsables, il est possible de minimiser les impacts négatifs sur l’environnement, sur la santé, et de contribuer au développement durable.

Voici quelques conseils :

-consommer des produits locaux pour limiter les transports

-consommer des fruits et légumes de saison et accepter qu’ils aient de petits défauts esthétiques

-privilégier des produits non-emballés

-boire l’eau du robinet

-choisir des denrées issues d’un mode de production respectueux de l’environnement

-utiliser des sacs réutilisables

Et surtout : privilégier une alimentation variée et équilibrée

Source : ESET Bourgogne

Manuel Hattinguais