Écolabels beauté : lequel choisir ?

Les écolabels beauté sont nombreux et variés. Sarbec Cosmetics vous aide à choisir le label qui vous correspond le mieux.

 

 

Cosmétique végétale

 

Le concept de cosmétique végétale définit tout produit contenant des ingrédients à base de plantes. Dans cette gamme de produits, nous trouvons les huiles essentielles, les extraits, et. Cependant la composition de nos flacons dépend exclusivement du pays de vente. Aujourd’hui, aucune classification n’existe pour les cosmétiques végétaux toutefois, la France et le Japon considèrent qu’une molécule contenant entre 50 et 75% des atomes d’origine végétale peut être estimé comme étant végétale.

 

L’entreprise Yves Rocher, se trouve être pionnière dans le domaine puisqu’elle a développé la marque Cosmétique Végétale ®. La marque exclut tout ingrédient d'origine animale excepté certaines sécrétions, telles que le miel et n’ajoute pas de collagène.

 

En 1977, le Centre d’Études et de Recherches en Cosmétologie (CERC) est créé par l’entreprise.  Il a été fondé pour que toutes les formules soient testées sous contrôle dermatologique pour garantir son efficacité et sa bénignité. Chaque année, plus de 4 000 femmes se portent volontaires afin de tester plus de 150 formules.

 

Cosmétique ECO

 

La cosmétique ECO, quant à elle, doit respecter un certain nombre de chartes. Sa constitution doit être de 95% minimum d’origine naturelle, en outre, ses composants biologiques doivent représenter un minimum de 5% et 50% de ces ingrédients doivent être d’origine naturelle. Sarbec Cosmetics tient à mettre un point d’honneur sur l’utilisation  restreinte d’ingrédients synthétiques, qui ne peuvent excéder les 5%.

 

Depuis 1991, Ecocert est l’expert de la certification de produits bio français. En créant son propre cahier des charges pour la certification de ses produits, systèmes et services, le label met un point d’honneur à respecter l’environnement.

 

Cosmétique Bio

 

La cosmétique Bio s’apparente à la cosmétique ECO dans l’ensemble de ses pourcentages. 95% de sa composition doit être d’origine naturelle, ce qui implique que 10% de l’ensemble des ingrédients doivent être biologiques et représenter 95% de l’ensemble des éléments naturels de la formulation. Tout comme le label ECO, les cosmétiques Bio ne doivent pas excéder un nombre maximum de 5% d’ingrédients synthétiques.


L’écolabel de Nature et Progrès ayant vu le jour en 1964 a pour objectif de fournir des critères plus stricts que les écolabels officiels européens. Il est donc réservé à des entreprises engagées et responsables, peu présentes du marché de grande distribution.