Les bienfaits méconnus des fraises

Gariguette, ciflorette, charlotte ou mara des bois...les beaux jours sont entre autres l'occasion d'apprécier ces douceurs rouges. Et également celle de lier l'utile à l'agréable en profitant des différentes propriétés médicinales que proposent les fraises

 

Un allié minceur riche en vitamines

fraises

Même si elles sont très sucrées, inutile de culpabiliser car elles ne vous feront pas prendre de poids. Hé oui, car la fraise est l'un des fruits les plus légers avec seulement 28,5 kcal pour 100g. A titre comparatif, le melon est à 32 kcal et la pastèque 34 kcal. A condition toutefois de ne pas la noyer dans du sucre, de la crème fraîche ou de la chantilly, bien que cela soit très tentant.

Peu calorique, la fraise contient cependant plusieurs vitamines : la vitamine C et son effet tonifiant, la vitamine B impliquée dans la production d'énergie et indispensable d'autant plus pour les femmes enceintes ou au système immunitaire affaibli.

Les minéraux ne sont pas en reste car consommer des fraises permet aussi un apport non négligeable en magnésium, potassium, zinc, phosphore et manganèse.

Une astuce beauté pour un joli sourire

Autre bienfait de la fraise, plus orienté esthétique : l'acide malique contenu dans le fruit polit en effet l'email des dents. Adieu tâches de café, de thé ou de cigarette et bonjour sourire étincelant ! Et s'il ne remplace pas un bon brossage de dents, cet acide aide également à lutter contre les problèmes de mauvaise haleine.

Solidité des os

Grâce au calcium qu'elle renferme aussi, la fraise participe à la formation et la consolidation des os. Une autre vitamine entre en jeu, la vitamine K qui favorise la fixation du calcium sur les os.

Tout ceci fait de la fraise un substitut idéal pour les gens intolérants aux produits laitiers riches de cette protéine indispensable. Les femmes ménopausées au capital osseux fragilisé apprécieront elles aussi la fraise pour cette propriété qui leur permettra par exemple de diminuer le risque de fracture.

Arme contre le cancer

Grâce à l'importante quantité d'antioxydants qu'elle propose, la fraise contribue enfin à prévenir les cancers du sein, du cerveau et du côlon. Elle contrecarre alors les effets des radicaux libres sur nos cellules, également au niveau du pancréas.

D'où proviennent les fraises que nous consommons ?

Elles sont essentiellement produites dans le sud de l'Espagne ou au Maroc